Les Pennes-Mirabeau : une ville au pluriel

Expression politique

 

Édito du maire

Une rentrée particulière

Étonnés. Confinés. Déconfinés. Depuis le début de cette année 2020, un virus insaisissable a changé notre façon de vivre. Et des termes tels que «coronavirus», «Covid-19», «asymptomatique», «gestes barrières», «distanciation physique», «écouvillon», «quatorzaine»… sont entrés dans le langage commun des Français.

Cette incursion de mots inhabituels dans notre quotidien est un des symboles de la place prise par la Covid-19, qui, depuis plus de six mois, rythme notre vie au gré des statistiques, des débats scientifiques, politiques et médiatiques. Avec des informations qui un jour nous rassurent et un autre nous inquiètent...

Malgré cette situation, j’espère que vous avez pu passer le meilleur des étés possible en famille et/ou avec des amis. Il est important, en dépit des incontournables contraintes sanitaires, de pouvoir se retrouver, se ressourcer positivement, après la longue période de confinement imposée par un virus contre lequel les scientifiques n’ont pas encore trouvé le remède.

Aussi, il ne faut pas se bercer d’illusions. La rentrée de septembre s'effectuera sous sa menace. C’est pourquoi, chacun doit rester vigilant dans le respect des gestes barrières, la hausse du nombre de nouveaux cas au mois d'août nous l'a rappelé.

râce à une mobilisation de tous les instants, notamment des professionnels de santé, du personnel municipal, de vos élus, des commerçants, mais aussi au civisme de chacun d’entre vous, nous avons su ensemble être à la hauteur. Nous le serons encore.

Je peux vous assurer que nous nous sommes préparés pour accompagner au mieux cette rentrée. Dans les écoles, crèches, centres aérés, tout sera fait pour respecter les protocoles sanitaires et donc protéger les familles pennoises. Même chose au niveau du stock de masques et autres gels hydroalcooliques : nous avons en réserve ce qu’il faut pour réagir vite et bien en cas de besoin. Pour autant, cette situation sanitaire avec laquelle nous sommes obligés de vivre ne doit pas nous empêcher de… vivre, justement.

Comme vous le voyez dans ce numéro du Pennois, la vie culturelle va reprendre, les travaux se poursuivre, notamment ceux du grand projet de requalification de La Gavotte. Certains sont même en voie d’achèvement comme ceux de notre moulin qui préfigure le renouveau du village des Pennes dont l’arrivée successive de plusieurs artisans va être le moteur. Nous les soutiendrons comme nous soutenons nos commerçants qui subissent la crise de plein fouet.

En effet, la solidarité est une des clés en ces moments si particuliers. Même si nous portons des masques, même si nous nous tenons à distance, n’ayons jamais peur de l’autre.

Michel Amiel
Maire des Pennes-Mirabeau


100% POUR LES PENNES-MIRABEAU

Après la victoire de la liste conduite par M. Amiel aux élections municipales, l'opposition avait martelé son souhait de travailler de manière constructive avec les élus de la majorité, loin des oppositions de principe, par définition stériles, dans l'objectif de défendre les intérêts de tous les Pennois. Demandes que la majorité a entendues.

C'est cependant avec grand regret que nous constatons, une fois de plus, que les paroles de M. Amaro ne seront pas suivies d'actes, celui-ci décidant d'entraver, par tous les moyens possibles, les projets conduits par la majorité.

Dernier exemple en date ? Son recours déposé contre le chantier de la place des Tabors, à La Gavotte, visant à arrêter des travaux non seulement destinés à la mise en valeur du quartier mais aussi et surtout nécessaires à sa mise en sécurité. Raison pour laquelle M. le Maire a pris la décision de poursuivre ces travaux afin de mettre en sécurité l'ensemble des riverains amenés à emprunter cet axe routier.

En agissant de la sorte, M. Amaro a, comme souvent, souhaité faire un coup d'éclat visant à satisfaire son ambition personnelle aux dépens de la sécurité des Pennois.

Conscients de leur «prise en otages» à des fins personnelles politiciennes, plus d’une centaine de Pennois directement concernés par ce chantier, parmi lesquels de nombreux commerçants et riverains, ont signé de leur propre chef, en quelques jours, une pétition afin de manifester leur vif mécontentement vis-à-vis du recours déposé par M. Amaro et leur volonté de voir le projet aboutir.

La campagne électorale étant terminée, nous en appelons au sens des responsabilités de M. Amaro afin que ce projet en faveur des habitants du quartier de la Gavotte, mais aussi de l'ensemble des Pennois, puisse se concrétiser dans les meilleurs délais.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


ENSEMBLE POUR LES PENNES-MIRABEAU

Comme évoqué par la presse, l’arrêt des travaux de la Place des Tabors a été ordonné par le tribunal pour cause d’illégalité. Malgré toutes nos alertes lancées dès le mois de mai, le mutisme et l’entêtement de la municipalité à démarrer les travaux à la hâte le 1er juillet, auront été sanctionnés par la justice. Un projet de modification du quartier de la Gavotte, dangereux sur de nombreux points.

Dangereux pour la démocratie. Le Maire et sa majorité ont voulu passer en force, sans l’accord du département et sans solliciter les riverains. Aucune concertation publique n’a été menée pour un projet qui modifiera profondément le quartier.

Dangereux pour la vie de quartier. En effet, de nombreuses places de parkings vont être supprimées devant les commerces et l’accès au parking sous la Poste va être rendu encore plus difficile. En enlevant ces stationnements proches des commerces et sans moyens de déplacement alternatif à la voiture, c’est la mort annoncée pour les commerces de proximité. Dangereux pour les habitants. Les études de circulation que la Mairie a commandées démontrent que ce changement de carrefour ne va pas fluidifier la circulation aux heures de pointes. La sortie du chemin de Val-Sec va être compliquée par la vitesse sur l’avenue François Mitterrand qui est favorisée par cette modification et par la traversée piétonne prévue sur 20 mètres de large. Donc, nous aurons plus de bouchons et plus de risques d’accidents.

Cette interruption des travaux était indispensable pour que la municipalité puisse légalement et officiellement travailler avec le Département et les riverains sur les places de stationnement, la sécurisation des piétons, le double sens de Val sec, etc. Si la majorité actuelle souhaite toujours imposer ses choix, nous souhaitons que l’intérêt collectif prime dans l’évolution de notre commune.

Avec tout notre dévouement, L'équipe «Ensemble Pour Les Pennes-Mirabeau»

Vos élus : Joëlle REYNAUD FIORILE, Cathia DELAVEAU,
Solange GORLIER LACROIX, Jean-Claude CABRAS,
Charles LECLERC et Romain AMARO
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Téléphone : 06 12 99 98 18


RASSEMBLEMENT NATIONAL LES PENNES-MIRABEAU

Nous souhaitons une bonne rentrée scolaire, à tous les petits Pennois, en espérant que cette année sera complète et pleine de réussite !

Cet été encore, les flammes ont détruit des centaines d’hectares et des maisons. Nous avons même eu un départ de feu sur la commune, au niveau de l’A55. Fort heureusement, rapidement maîtrisé. Nous souhaitons d’ailleurs, remercier les pompiers pour leur travail !

Suite à la crise du Covid, nous avons dû voter le compte administratif en plein été. Ce document est le reflet exact des dépenses de l’année 2019. Lorsque nous avons voté le budget de cette même année, il était prévu d’emprunter 2 millions d’euros pour 15,1 millions de dépenses d’investissement. Or, il a été dépensé 12,9 millions, soit 2,2 millions de moins que prévu. Mais, les 2 millions ont été empruntés malgré tout ! Lorsque nous avons évoqué cet emprunt d’argent au Conseil Municipal, aucune explication ne nous a été fournie. Nous ne savons toujours pas où sont passés ces 2 millions d’euros...

Nous voulons profiter de notre tribune pour remercier chaleureusement un élu du groupe Les Républicains de M Amaro. En effet, cet élu, lors du dernier conseil municipal, a préféré voté la liste, pour désigner les membres de la C.A.O (Commission d’Appel d’Offre), où était Maximilien FUSONE, plutôt que celle où était M Amaro alors qu’ils sont élus ensemble ! Pour rappel il y a eu déjà 4 démissions dans ce groupe. Alors qu’il n’arrive pas à gérer un groupe de 6 personnes comment aurait-il pu gérer une ville de 22 000 habitants ? Merci encore à cet élu qui a choisi le bon sens et la gestion.

Contact : Maximilien Fusone au 06 03 45 45 78
et par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


NOUS PENNOIS, ÉCOLOGISTES, CITOYENS, SOLIDAIRES

Sauvons nos arbres ! Ils travaillent pour nous ! Ils absorbent le gaz carbonique, retiennent dans leurs feuillages les polluants et protègent les sols contre l’érosion. Par évaporation, ils humidifient l’air et contribuent ainsi à lutter contre le réchauffement climatique tout en participant à la régulation des températures.

Ils sont vivants et font partie de notre patrimoine à protéger. Savez-vous que seulement 3 arbres suffisent pour répondre au besoin de respiration d’un être humain pour toute sa vie ?

Dans notre ville, sans la mobilisation des habitants, les nouveaux aménagements auraient fait disparaître les platanes des Cadeneaux. Si ces derniers ont pu ainsi être sauvés, malheureusement les cèdres plus que centenaires de la Gavotte ont malgré tout été sacrifiés par les aménageurs.

Protéger l’arbre, c’est savoir prendre les dispositions qui s’imposent en matière de gestion de l’espace, c’est aussi prendre les mesures pour sa conservation. Visiblement, la mairie n’a pas été suffisamment convaincante pour sauver ces arbres des aménageurs. Une pétition a circulé cet été, pour sauver un chêne bicentenaire de la commune.

Espérons que, cette fois, la question environnementale ne sera pas considérée comme accessoire, que la mairie fera tout son possible pour le sauver et mettra tout en œuvre pour protéger l’ensemble de nos arbres remarquables.

Rosy INAUDI
Conseillère départementale EELV du canton
Pour le rassemblement de la Gauche est des Ecologistes aux Pennes Mirabeau

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.