Hôtel à insectes

Illustration

Constitué de plusieurs compartiments distincts, remplis de matériaux naturels  (petites branches, bûches percées de petits trous, cartons, briques, pignes de pins, tiges de bambous…), l'hôtel à insectes de la Ferme pédagogique est prêt à accueillir une faune utile et permettra de sensibiliser les enfants aux interactions de la nature !

Utilité, pédagogie  et écologie réunies pour le bonheur de tous !

 

Exemples :

Illustration

Les coccinelles sont de grandes prédatrices de pucerons. Elles aiment se réfugier dans des tiges creuses, des briques...


Illustration

Les chrysopes se nourrissent de pucerons. Elles élisent domicile dans la moelle des tiges de sureau, dans des buches ou dans des boites remplies de fibres d'emballage...


Illustration

Les osmies, ou petites abeilles solidaires à l'abdomen roux et poilu, sont très utiles pour la pollinisation. Elles s'installent début printemps dans des tiges creuses percées de trous pour pondre leurs œufs.


Illustration

Les pemphédrons sont de petites guêpes noires inoffensives qui nourrissent leurs larves de pucerons. Elles apprécient les tiges à moelle (sureau, buddléia, ronce...).


Illustration

Les carabes, de la famille des coléoptères : leurs larves sont de grandes consommatrices de pucerons. Ils trouvent refuge dans les vieilles souches.


Illustration

Les aphidius sont de petits hyménoptères dont la morphologie tient à la fois de la guêpe et du moucheron : leurs larves parasitent les pucerons en se développant à l'intérieur de leur corps.


Illustration

Les syrphes ressemblent à des guêpes mais font pourtant partie de la famille des mouches. Les larves se nourrissent de pucerons et l'adulte assure la pollinisation. Ils apprécient les tiges à moelle.


Illustration

Les perce-oreilles (ou forficules) se nourrissent de pucerons. Ils s'installent volontiers sous un pot de fleur retourné et rempli de paille.


Illustration

 

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.