Les Pennes-Mirabeau : une ville au pluriel

Expression politique

 

LES PENNES-MIRABEAU D’ABORD

En respect de l'article 52.1 du code général des collectivités territoriales, le groupe majoritaire ne s'exprimera plus dans cet espace d'expression à compter du 1er septembre 2019.

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


LES PENNES BLEU MARINE

Les élus de notre groupe souhaitent une très belle année aux Pennois. Nous leur souhaitons au passage, pour 2020, une nouvelle équipe municipale car la majorité actuelle, a des manières bien à elle. Nous avons été tout au long du mandat force de proposition. Nous avons proposé des solutions pour baisser les impôts, réduire l’insécurité, éviter des fermetures de commerces, ainsi qu’endiguer les embouteillages ou encore améliorer nos écoles. Face à ces propositions chiffrées, la majorité s’est retrouvée bien embêtée car elle ne pouvait rien nous reprocher.

Dès lors ces élus ont opté pour une autre stratégie, les poursuites judiciaires ! Ils ont traîné Maximilien Fusone au tribunal. Pour rien. L’affaire s’est finie en nullité.

Ils ont envoyé un huissier au domicile de Maximilien, devant ses enfants de 6 et 8 ans. Une élue de leur majorité est allée dire à l’employeur de sa femme qu’il risquait 1 an de prison ! Il y a quelques mois, un élu de cette majorité a agrippé violemment un père de famille qui l’accompagnait avec ses enfants. Violence physique, intimidation, voilà les méthodes de cette majorité municipale qui compte, dans ses rangs, un parlementaire.

Nous avons décidé de ne pas répondre à la violence physique. Nous laissons les Pennois seuls juges de ces élus qui ne nous intimident pas. Nous ne leur avons demandé qu’une chose. Qu’ils vous remboursent chers Pennois. Car cette guerre judiciaire est menée avec votre argent, en effet c’est vous qui payez leur avocat !

Lorsque l’on s’engage en politique, même au niveau municipal pour la ville que l’on aime, on s’attend à prendre des coups. C’est le jeu. Mais s’en prendre à la famille d’un élu, montre la fébrilité d’une bande qui ne défend pas les habitants de notre ville mais simplement ses mandats rémunérés.

A part cela, le Maire nous a confirmé que le chargé de prévention de la délinquance a bien emmené des enfants voir un pseudo artiste qui a sorti un album intitulé « DJIHAD ». M Amiel n’a rien trouvé à redire !

Maximilien Fusone
Tél. : 06 03 45 45 78
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


GROUPE LES RÉPUBLICAINS

Avant toute chose, nous souhaitons tout d’abord vous souhaiter une très bonne année 2020 ! En espérant que ces fêtes de Noël et ce réveillon ont été une nouvelle fois, l’occasion de passer de bons moments en famille ou entre amis.

Cette année 2020 sera importante sur le plan de la démocratie. En effet, plusieurs élections auront lieu : les élections municipales, les élections consulaires pour les français de l’étranger et enfin les sénatoriales. Suivront les élections départementales et régionales en 2021, qui précéderont l’élection Présidentielle en 2022.

Les élections municipales permettront à chaque pennois de voter pour les conseillers municipaux. Ce sont alors ces conseillers municipaux, qui éliront à leur tour le Maire de leur choix. Le conseil municipal est donc le lieu qui permet d’envisager l’avenir de la ville ; il est un lieu de débat et de décision. Les sénateurs sont élus par des grands électeurs. 95% des votes viennent des conseillers municipaux. Pour les Bouches-du-Rhône, nous avons actuellement 8 sénateurs élus à la représentation proportionnelle des votes. Comme pour les municipales, ils sont présentés sur des listes et élus en fonction de leur ordre d’apparition.

Les prochaines élections municipales sont donc très importantes. Le vote est un devoir : si ce n’est déjà fait, votre inscription sur les listes électorales peut se faire jusqu’au 7 février 2020. Le vote est un droit : si vous n’êtes pas en possibilités de vous déplacer, vous pouvez utiliser une procuration, même si nous vous déconseillons de la donner à un élu ou à un membre de ses proches.

Sur ce dernier point, nous allons proposer à la Mairie, de mettre en place un système de minibus à disposition des Pennois qui n’ont pas de moyen de locomotion ou qui ont des difficultés à se déplacer. Ceci permettra de garder les bulletins de vote secret comme prévu par la loi de 1913.

Geneviève BATTINI et Romain AMARO
Elus républicains d’opposition
Tél. : 06 26 16 49 37


GROUPE PENNES-AVENIR

Nous dénonçons souvent pour déplorer la passivité de la Majorité Municipale quand les mauvais coups viennent d’ailleurs.

Qu’on ferme la perception, qu’on ferme 1 jour et demi nos bureaux de poste, que nos navettes ne s’améliorent pas que nos élus «macronistes» soient silencieux, qu’ils n’appellent pas les Pennois à protester, c’est quasiment donner son accord à ces reculs. Mais des élus au service des citoyens c’est notre ADN, pas la leur.

Par ailleurs, notre majorité «macroniste» impose des reculs. Par exemple, c’est elle qui a décidé de supprimer tous les panneaux d’affichage. Bonjour la libre expression pour ceux qui n’ont pas les grands médias à leur botte.

Pour ce qui est des salles municipales, pour plus de 21 000 Pennois(es), il n’en reste qu’une, celle de la Voilerie (Tino Rossi, trop chère). Nous avons dû, pour pouvoir organiser une soirée importante pour l’ensemble des valeurs de la Gauche, trouver un refuge dans la municipalité voisine, Septèmes.

Quand on a suicidé le Centre Social, les activités ont dû aller voir ailleurs.

L’opacité entoure toutes les décisions. Que comptez-vous faire de la salle de gym en haut du Bd Tardy ? Que deviendra dans vos projets le Théâtre Martinet ? On y engrangera de la farine pour le futur moulin ?

Les Pennois doivent savoir où va leur argent. Le logement à côté du Pavillon Frédéric Mistral vide alors que n’importe qui pénètre dans la salle en cyclo et saccage tout.

Nous vous proposerons dans les jours à venir d’autres options, d’autres choix où vous aurez l’occasion de vous retrouver. Nous n’allons pas marcher dans cette même voie mais c’est ensemble que nous allons décider ou l’on va. C’est notre conception de la Démocratie dans notre commune et notre objectif est qu’elle devienne une réalité dans la pratique.

Serge BARONI
PCF - Front de Gauche
Tél. : 06 42 90 95 27
Site : www.pcfseptemeslespennescabries.com

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.