Bouton twitter Bouton facebook

Maintenance

Ce site est actuellement en maintenance.

Veuillez nous excuser de la gène occasionnée.

L'hommage des Pennois

Sous une chaleur écrasante, des centaines de Pennois sont venus, samedi 3 septembre, rendre un vibrant hommage aux pompiers.

«Il y a des jours où l'on n'a pas besoin de chercher les applaudissements...». En ce samedi 3 septembre, sur la pelouse du stade Jean Roure et sous un soleil de plomb, Michel Amiel a du mal à pouvoir commencer son discours. Des centaines de Pennois applaudissent à tout rompre les pompiers présents sur le podium. Pour les remercier de leur héroïsme lors de l'incendie des 10 et 11 août.

Effectivement, comment ne pas avoir envie de leur dire «merci», car comme le souligne le sénateur-maire des Pennes-Mirabeau, «sans leur courage et leur savoir-faire, le désastre aurait été plus grand, avec certainement des pertes humaines». Des pompiers en haut de l'affiche, mais cet hommage populaire a permis aussi de mettre en avant les bénévoles de la Réserve communale de sécurité civile, ces hommes en orange qui ont notamment guidé les secours venus de toute la France qui ne connaissaient pas le territoire pennois. Dans cette liste de remerciements grandement justifiés, Michel Amiel n'a pas voulu oublier non plus les polices municipale et nationale, la Croix Rouge, le Secours catholiques, les élus et les services municipaux, mais aussi «la population qui a su garder son sang froid. Par leur cran et leur esprit de solidarité, les Pennois ont montré qu'ils étaient des gens biens».

Le sénateur-maire a pensé également à souligner l'implication de la Logirem, 13 Habitat et la maison de retraite Villa et Jardins de Mirabeau qui ont aidé au relogement des Pennois dont les maisons n'étaient plus habitables ou encore la générosité des collectivités territoriales (Département, Région). Une générosité qui sera indispensable dans les semaines, mois et années à venir car le temps de la reconstruction commence et va durer puisque 40% des zones naturelles des Pennes-Mirabeau ont été touchés par le feu. La solidarité devra être institutionnelle – même la Métropole a promis son aide – et individuelle. «Chacun peut apporter pour qu'on reconstruise ensemble et intelligemment et que l'on retrouve notre commune telle qu'elle était, telle qu'on l'aime. Ce n'est en rien une promesse électorale, mais une promesse d'homme...», a conclu Michel Amiel.

 

 

En marge de l'hommage rendu aux pompiers le samedi 3 septembre au stade Jean Roure, le capitaine Arnaud Cambe nous a livré ses impressions sur les incendies des 10 et 11 août.

Météo locale

Prévisions Les Pennes-Mirabeau

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.